Ecrivain, Historien
Armand pouille Favoris Ajouter aux favoris

Klietz 1945

 

Klietz 1945 - Le mal vivre d'après guerre

L’on fait valoir sans cesse le devoir de mémoire, mais rappeler un évènement ne sert à rien, même pas à éviter qu’il ne se reproduise, si on ne l’explique pas. Il faut comprendre pourquoi les choses arrivent. L’auteur nous fait remonter le temps jusqu’aux origines qui ont pu déclencher le plus grand conflit mondial…L’Histoire, la vraie, exige des raisons et des preuves… Il va ainsi passer en revue sous la forme d’un récit chronologique, les évènements qui ont contribué à l’arrivée d’Hitler et de ses acolytes. Ces personnages très complexes qui ne peuvent s’inscrire dans le domaine du raisonnement.
 
Profondément marqué par les récits de cette période de guerre 39-45, qui a vu se juxtaposer la souffrance de plusieurs dizaines de millions d’hommes, l’auteur consacrera dans la rétrospective de ces évènements tragiques, une part importante relative à l’évocation de ces génocides à l’éradication voulue des peuples par les nazis, à l’extermination de plus de six millions de Juifs dans les camps de la mort et de six millions de Polonais tout au long de cette terrible guerre.
 
La vision globale de ce conflit lui permettra d’insérer au mieux son histoire et son vécu de fin de guerre et d’après-guerre. Il veut comprendre le lourd fardeau du contexte de sa naissance qu’il a supporté toute sa vie, à cause d’une faute commise par sa mère et par son père adoptif, qui ont travaillé volontairement en Allemagne sous le régime nazi. Il souhaite faire le deuil de ce mal vécu…  jusqu’à ce jour. Le seul crime qui lui a toujours été reproché est d’avoir été le fils d’un « sale boche » et d’être né, sous la Shoah, d’un père « Officier de la Wehrmacht ».

 

 

 

Il veut témoigner pour tous ces enfants nés au cours de la guerre ou juste après la guerre, et qui eux aussi ont dû vivre à leur manière d’être nés d’un amour interdit de père allemand  et d’une mère française ou de mère allemande et d’un père français : situation qui a ainsi contribué à « Ce mal vivre d’après guerre ». La vérité sur sa naissance qu’il va découvrir au fur et à mesure de ses recherches lui apportera enfin, par la découverte de sa véritable identité, la sérénité de ne plus avoir été personne, de ne pas être un bon à rien, ni ce fils de sale boche, pour avoir enfin la fierté d’être citoyen d’Europe et reconnu comme un véritable Français – Allemand.
 
La dernière partie concernant le parcours de l’auteur, sa recherche, la découverte de ses origines à Klietz, l’accueil du peuple allemand et son ressenti d’enfant de la guerre a été traduit en Allemand par son amie Cornelia Zemskeris – Professeur d’Allemand à l’Ecole d’Ingénieurs « Agro Tech Paris », afin d’offrir à tous ses amis de (Klietz – Havelberg – Sandau – Tangermünde) cette joie d’être reconnu comme enfant né en Allemagne.

KLIETZ 1945

PREMIÈRE PARTIE

CHAPITRE UN
Le début d’une guerre mondiale
 
CHAPITRE DEUX
La guerre
 
CHAPITRE TROIS
La question Juive
 
CHAPITRE QUATRE
Les répressions
 
CHAPITRE CINQ
Stalingrad – Leningrad
 
CHAPITRE SIX
Une France qui collabore – Une France qui
résiste – Le choix
 
CHAPITRE SEPT
Le débarquement
 

DEUXIÈME PARTIE

 
CHAPITRE HUIT
Le début de mon histoire
 
CHAPITRE NEUF
Naître en Allemagne à Klietz
 
CHAPITRE DIX
Le Reich dans l’étau des Alliés
 
CHAPITRE ONZE
1944 – 1945 – 1946

 

TROISIÈME PARTIE

CHAPITRE DOUZE
Seconde version de ma naissance
 
CHAPITRE TREIZE
Va-t-on vers un renouveau mondial ?
 
CHAPITRE  QUATORZE
Germaine reprend son enfant
 
CHAPITRE QUINZE
Reconnu et adopté par ma mère
 
CHAPITRE SEIZE
La révélation - Acte « Un » abandonné à Klietz
 
CHAPITRE DIX-SEPT
Ne plus être un bon à rien
 
CHAPITRE DIX-HUIT
L’histoire d’une vie – Un lourd fardeau
 
EPILOGUE
Ecrire c’est exister
Klietz : le voyage
Mon identité : Armand Létendart – Lesage
 
HOMMAGE
 
MA MISSION ARRIVE À SON TERME
 
TOUT SAUF L’OUBLI
 
REMERCIEMENTS
 

QUATRIÈME PARTIE

 
KLIETZ 1945
Die Lebensunlust der Nachkriegszeit
ICH BIN EIN KLIETZER
Ins Deutsche übersetzt
Von Cornelia Zemskéris
Ich bin ein Kind aus Klietz
Ich schäme mich nicht mehr, endlich als Kind dieses "verdammten Boche“ anerkannt zu sein.




 


 


Copyright © 2012 Armand Pouille - tous droits réservés - Partenaires - Mentions Légales - Réalisé par Easyclix